De la Porte-parole de la Conférence épiscopale : Les JMJ ont dépassé toutes les attentes

01-08-2016
786

Grâce à la franchise du Pape, à l’enthousiasme des jeunes, et à la bonne organisation, les Journées Mondiales de la Jeunesse, dans les diocèses et à Cracovie, ont dépassé toutes les attentes. On pourrait dire que cet événement a été l’un des plus importants dans l’histoire polonaise, longue de plus de 1000 ans. Pour la première fois, une rencontre a rassemblé des jeunes de plus de 180 pays.

« Jeunes-divan » – ces paroles, prononcées par le Pape François en italien et polonais, expriment le fait que le temps où nous vivons n’a pas besoin de gens qui confondent le bonheur avec le confort du canapé et la paresse. Pour beaucoup, il est sans doute plus facile et plus rentable d’avoir les jeunes stupides et dupés, qui confondent le bonheur avec une un divan ; pour beaucoup, cela est plus pratique que des jeunes intelligents, qui veulent répondre à toutes les aspirations du cœur. « Je vous le demande : Voulez-vous être des jeunes endormis, étourdis, abrutis ? Voulez-vous que d’autres décident de l’avenir pour vous ? Voulez-vous être libres ? » – a dit le Pape François aux jeunes, en les encourageant deux fois à prendre les choses en mains eux-mêmes et à ne pas prendre la retraite à l’âge de 20 ans.

L’enthousiasme de la foi est une caractéristique des Journées Mondiales de la Jeunesse. A Cracovie, il n’a pas été facile d’entendre des gens parlant polonais, parce que les rues ont été remplies par le chant des gens venus du monde entier. Leur enthousiasme, leurs sourires et leur joie ont été partagés par les habitants de Cracovie, qui ont montré leur sens de l’hospitalité en accueillant les pèlerins avec générosité. Lors des rencontres avec le pape, on pouvait sentir l’ambiance familiale ; le Saint Père François ressemblait à un grand-père parlant avec ses petits-enfants.

Les jeunes louaient l’organisation des Journées Mondiales de la Jeunesse. Certains participants ont dit que le Campus Misericordiae à Brzegi était l’infrastructure la plus grande et la mieux préparée dans l’histoire des JMJ. Ils ont apprécié les efforts de l’État et l’Église, ainsi que ceux des bénévoles, pour donner un excellent accueil aux jeunes venus du monde entier.

Les évêques polonais, avec les jeunes, sont très reconnaissants au Saint-Père François pour avoir choisi la Pologne et Cracovie pour ces Journées Mondiales de la Jeunesse, qui ont coïncidé avec la célébration du 1050ème anniversaire du Baptême de la Pologne et avec le Jubilé des Jeunes dans l’Année de la Miséricorde. La messe de renvoi était comme l’envoi d’étincelles de miséricorde partout dans le monde. Les jeunes ont relevé ce défi avec enthousiasme.

Fr. Paweł Rytel-Andrianik